Professionnel de la communication

L’IMPRESSION DE VOS SUPPORTS DE COMMUNICATION : LA CHAINE GRAPHIQUE

01

STUDIO DE CRÉATION

L’étape de pré-presse est assurée par notre studio de création. Notre équipe d’infographistes réalise votre maquette ou traite le fichier fourni et procède à l’établissement des différents BAT (bon à tirer). Le studio est à votre service tout au long de l’élaboration de votre projet.

  • Conception, réalisation, mise en page, maquette
  • Scannérisation d’images, retouches photos
  • Retouches chromie, sorties traceur / BAT couleur,
  • Ouverture et flashage de fichiers

Logiciels : Xpress, Illustrator, Photoshop, InDesign
Matériel : Mac, scanner, traceur Epson, CTP Kodak

02

IMPRESSION

Notre chef d’atelier coordonne toute la production et le planning de réalisation. Il s’assure de la bonne exécution des travaux d’impression.

Notre atelier est constitué d’un parc machine récent doté des dernières technologies :

  • Réalisation des plaques Offset et impression sur presses récentes normalisées. Impression jusqu’à 0,8 mm d’épaisseur.
  • Impression numérique de qualité sur machines de nouvelle génération.

L’imprimerie Ubert-jourdan est normalisée 12647-2 : mesure et calibration de la chaîne graphique de la P.A.O. jusqu’à l’impression pour obtenir une qualité constante et normalisée de l’impression.

Matériel :

  • XL74 4 + vernis acrylique avec impress’Contrôle

Régularisation en continu et en temps réel de l’encrage tout au long du tirage

  • SX 52 4 couleurs + vernis avec la nouvelle technologie Anicolor pour une stabilité et une régularité de l’encrage de très haute qualité. Pour l’environnement, cette machine est conçue C02 neutrale
  • SX 52 – 2 couleurs pour tout tirage complémentaire (numérotation, perforation, découpe en ligne, numérotations spéciales : code barre, CMC7)
  • Presse numérique couleur Konica Minolta liaison avec le service PAO, pour l’envoi des courbes d’encrage directement sur les machines.

03

FINITIONS

Une fois l’impression terminée, le chef d’atelier organise le façonnage, opération finale de l’imprimé

  • Vernis et pelliculage
  • Façonnage : encartage mécanique ou manuel, assemblage, assemblage-piquage, pliage, collage, agrafage, découpe, perforation, trous classeur…
  • et bien d’autres finitions à imaginer ensemble !

Matériel :

  • Assembleuse piqueuse Theisen & Bonitz
  • Plieuse Heidelberg (pliage portefeuille)
  • Platine SB (découpe et rainage pour les grands formats)
  • Platine Heidelberg (découpe, numérotation, rainage…)
  • 2 massicots Polar 92
  • 1 plieuse avec : 1er groupe de 6 poches (2012), 2ème groupe de 4 poches en ligne ou croisé et 1 couteau mobile avec placement
  • 1 TB flex (2012) – 16 postes au format maxi ouvert 62 x 35 cm (A4 à l’italienne) pour le brochage et l’assemblage des imprimés. Brochures de 8 à 92 pages, assemblage de liasses, carnets, fiches…
  • 2 SBG et 2 platines pour la finition des imprimés : découpe de pochettes, boîtes, perforation, rainage, gaufrage…
  • Perforeuse pour exécution de trous de différents diamètres
  • Piqueuse pour agrafage de carnets, tickets…
  • Reliures plastiques ou métalliques de dossiers
  • Finition manuelle pour collage de pochettes, pose de rivets…
  • Routage de documents avec partenaire
  • Pelliculage, vernis sélectif, dos carré collé ou cousu
  • Expédition des imprimés
  • Emballeuse filmeuse

à savoir

CHOISIR SON PAPIER

Couché ou offset ? Brillant, mat ou satiné ? 100 gr ? 135 gr ? Vous ne savez pas vraiment quel papier choisir ? Laissez vous guider…

Bien définir le grammage :

Qu’est ce que c’est ? Le grammage est la mesure de l’épaisseur du papier. Il décrit le poids d’une feuille pour 1 mètre carré, plus une feuille est épaisse plus elle a de poids.

Voici quelques repères:

Papier journal : 80 g
Papier pour imprimante : 75 à 100 g
Pages intérieures, flyer : à partir de 90 g, préconisé 135 g
Couvertures : à partir de 170 g
Cartes de visites : de 250 à 400 g

Quel type de papier ?

Le papier couché : Ce papier est largement utilisé pour sa grande qualité de résistance et d’absorption de l’encre. Il est traité selon un procédé spécifique pour obtenir un aspect lisse au toucher. Le papier couché peut être brillant, satiné ou mat. Il sera utilisé pour tous vos documents grâce à sa polyvalence et sa capacité à restituer fidèlement toutes les teintes.
L’un de ses atouts est également son très bon rapport qualité/prix.

Le papier offset : L’avantage de ce papier est dans son aspect très mat et sa rigidité. Il est d’un excellent rapport qualité / prix.
Facilement utilisable dans les imprimantes classiques, il convient parfaitement pour votre papier à lettre par exemple. Ce papier répond aussi aux attentes pour des cartes de visites, cartons d’invitation…

Les papiers spéciaux : Une large gamme de papier est à votre disposition. Nous vous guiderons afin de sublimer votre projet.

  • Bristol
  • Kraft
  • Autocopiant
  • Fluorescent…
  • Papiers de création : ils mettront en valeur des effets, des textures, des matières et donneront de la personnalité à vos créations : métallisés, translucides, vélin, vergés, toilés, imitation de matières (cuir, textile, écaille, velours, embossé…).

Papiers recyclés : Il existe aujourd’hui une large gamme de papiers recyclés. Ce papier est désormais en accord avec sa valeur écologique car les procédés de recyclage ont évolués et respectent mieux l’environnement.
Notre imprimerie est labélisée FSC et PEFC. Ces deux certifications vous assurent que le bois utilisé pour nos papiers provient de forêts gérées durablement. Plus de détails dans notre page « Ecologie ».

OFFSET OU NUMÉRIQUE ?

L’impression offset est un procédé utilisé depuis de nombreuses années en imprimerie. Elle demande technique, matériel et savoir-faire !
Plusieurs étapes sont nécessaires :

  • Reproduction du document à imprimer sur une plaque où sont définies les zones à encrer
  • Cette plaque est encrée plusieurs fois, avant qu’on y passe un cylindre ou rouleau – appelé « blanchet » – recouvert d’une feuille de caoutchouc, qui transfèrera l’encre sur le papier.

L’impression numérique consiste en la reproduction du document directement sur papier, au moyen de l’outil informatique et d’imprimantes laser notamment. La technique est plus rapide et plus souple, et le visuel est imprimé tel quel, en une seule fois, avec beaucoup moins de manipulations et un temps de séchage de l’encre moindre.

Par conséquent, l’impression offset est adaptée aux grandes séries et l’impression numérique quant à elle sera utilisée pour de petites et moyennes séries.

LES FINITIONS

Les finitions donneront tout le caractère à vos imprimés.

Vernis : est une couche incolore appliqué à un support imprimé pour éviter les rayures, déchirures et salissures. Il s’emploie aussi pour améliorer l’aspect visuel d’une création. Les vernis produisent trois types de finis : brillant, mat et satiné. Il peut être partiel ou total.

Pelliculage : C’est l’application d’une matiére transparente sur la totalité d’une surface imprimée. Elle donne un aspect brillant, mat ou satiné. Le pelliculage protège de la lumière et de l’usure en général.

Découpe : Cette méthode est mise en œuvre à l’aide d’une matrice en acier pour découper une partie d’un élément. Elle s’emploie principalement à des fins d’ornementation. La découpe peut répondre aussi à un objectif fonctionnel, comme créer une ouverture permettant de voir dans une publication par exemple.

Pliage : au delà des effets artistiques, le pliage offre toute une gamme de fonctionnalités et de formes pour un produit.

  • En 2
  • Roulé
  • Accordéon (jusqu’à 10 maximum)
  • Pliage fenêtre
  • Porte feuille
  • Croisés
  • Accordéon et croisé simple
  • Accordéon et roulé en accordéon croisé
  • Double croisé (en 2, en 2 et en 2)
  • Possibilité de réaliser d’autres pliages spéciaux sur étude et essai.

Le gaufrage et l’impression en creux : sont des procédés permettant de marquer un support au moyen d’encre ou dorure et de créer une surface relief, décorée ou texturée. Les papiers épais conviennent mieux à ces procédés.

La dorure : Ce procédé consiste à appliquer une feuille colorée sur un support au moyen d’une matrice chauffée. La pellicule est un film de polyester mince contenant un pigment coloré.

Reliures : la reliure sera choisie en fonction de l’utilisation et du nombre de pages de vos documents :

  • Piqure métal
  • Dos carré collé
  • Spirales métalliques ou plastiques

Un projet ?
Adressez-nous votre demande

Votre devis